Pourquoi est-il important de se recentrer sur le coeur ?

Quel qu’il soit, le cœur, le centre, le point d’équilibre.

La base, l’assise. C’est de ce centre que naît la stabilité d’un être.
Le cœur, l’origine, la source. C’est la naissance, le Milieu, la vibration originelle.

C’est par le cœur que l’être humain est relié à son âme. Porter attention au cœur, ôter tous ses voiles, prendre soin de toutes ses blessures. L’humain pense peu à sonder son cœur, à le laisser s’exprimer. Certains croient même parler avec le cœur alors qu’ils ne laissent parler que ses blessures.

Comment distinguer ?

C’est subtil.
D’abord, se concentrer sur le cœur, faire descendre un souci, une situation lourde, désagréable, de la tête (qui pense trop) dans le coeur et ressentir, prendre le temps de ressentir ce qu’il se passe à l’intérieur.
Etre honnête avec soi-même. Accepter d’avoir mal, accepter ce qui vient même si ce n’est pas « beau ». Nous n’avons pas à être parfaits. Se souvenir, qu’au- delà de toutes ces sensations, de tous ces sentiments, nous sommes, chacun, responsables de ce que nous ressentons face à une situation.
Ca semble compliqué quand nous sommes immergés dans un amas d’énergies lourdes, et souvent, ç’est compliqué.

Facile à ce moment-là de se culpabiliser et de désigner l’autre, coupable de tous les sentiments négatifs qui émergent en nous ! C’est lourd, très lourd parfois. Alors, c’est la tempête d’émotions vives et négatives, personne ne veut d’un fardeau à porter, personne ne veut admettre toutes les croyances et
schémas selon lesquels chacun fonctionne, parce que, oui nous avons tous un bel héritage énergétique et transgénérationnel ! Se recroqueviller sur nous-mêmes peut paraître une solution ou alors, prendre les autres comme béquilles. Quelle que soit l’option, si nous voulons VIVRE et GRANDIR, nous devons sortir de ce piège que nous armons nous-mêmes. Quel piège ? La peur, qui elle-même engendre la culpabilité. Où avons-nous laissé le cœur ? Il a trop mal, me direz-vous. Oui, très certainement. Mais il est pur amour, étincelle de l’Univers, à son origine.

Il a donc cette merveilleuse capacité qui est celle de se régénérer, de transcender toutes ses blessures.
Se dire OUI à soi-même, se reconnaitre vulnérable parfois, à bout de forces, en colère contre les autres, c’est tout ça être un humain.

Revenir à ce centre, à cette vibration de l’Univers en nous car c’est là que nous nous alignons avec nous-mêmes, c’est notre point d’équilibre.
Prenons le temps d’y revenir en conscience, très régulièrement afin de ne pas nous laisser balloter par l’extérieur, ni perdre pied.

Le cœur, le centre, la vibration d’Amour.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *